Découvrir les Terres de l’Ebre : l’autre Catalogne

Découvrir les Terres de l’Ebre : l’autre Catalogne

La région dite des Terres de l’Ebre séduira les voyageurs en quête d’une Catalogne traditionnelle et préservée loin des grands flux touristiques. La vie des villages de pêcheurs est riche de traditions tout au long de l’année, le littoral offre des plages préservées.

La région des Terres de l’Ebre, entre sierras et littoral

Moins connues que les régions les plus touristiques de la Catalogne, les Terres de l’Ebre se  situent dans la région de Tarragone. Ce territoire doit son nom à l’Ebre, le plus important  fleuve espagnol dont l’embouchure est située en Catalogne. Il y forme un delta où a été créé un parc naturel protégé, très connu des amateurs de nature et des ornithologues.  L’environnement varié de cette région étonne les visiteurs, le voyage oscille entre la  découverte de plages immaculées et les randonnées douces dans le parc naturel d'Els Ports  ou les sierras de Pàndols, Cavalls et Cardó. Cette province, véritable ode à la richesse  des paysages méditerranéens, a été distinguée par l’Unesco qui a classé la région  en Réserve de Biosphère depuis 2013. Elle fait également partie du réseau Natura 2000, classant les sites de l’Union Européenne les plus remarquables en terme de faune et de  flore. Les Terres de l’Ebre sont engagées dans la protection de la nature et dans la  promotion d’un tourisme responsable. Les différents villages sont facilement accessibles depuis Barcelone, d’où il faut compter moins de deux heures de trajet en train ou en  voiture. L’aéroport de Reus, situé au Nord de Tarragone, est à 45 minutes de l’Ametlla de  Mar, une des petites villes principales des Terres de l’Ebre. L’aéroport est relié par de nombreuses liaisons avec la France.

L’Amettla de Mar, authenticité et plages protégées

La petite ville des Terres de l’Ebre est une des étapes à ne pas manquer. L’Ametlla de Mar  est connue pour ses traditions gastronomiques, essentiellement tournées vers la mer grâce   son port de pêche. On déguste dans les meilleurs restaurants de la cité catalane la  fideuada (célèbre plat de pêcheurs), les paellas ou encore le suquet de poissons de roche.  Les zarzuelas, équivalent de nos bouillabaisses, font partie des menus des tables les plus  typiques que l’on trouve autour du port et des remparts. L’autre atout de L’Ametlla de Mar est son chapelet de plages et l’on compte jusqu’à 24 criques entre pinèdes et falaises. Les plages offrent de vastes étendues de sable ou de galets. On peut citer notamment la Cala Forn, l’une des plus belles criques de la région. L’ensemble des plages bénéficient d’une qualité d’eau de baignade exceptionnelle, distinguée chaque année par un pavillon bleu.

Plages  préservées et parcs naturels, les Terres de l’Ebre, destination nature au sud de la Catalogne.

Le patrimoine historique d’Alcanar

Des Ibères aux Catalans, des Romains aux Musulmans, la petite ville de bord de mer conte  une partie de l’histoire de l’Espagne.  De nombreux sites évoquent ces  différentes périodes  qui ont façonné le centre ville d’Alcanar aux ruelles typiques, tout autour de     l’église de Sant Miquel de style Renaissance. Le quartier de pêcheurs de Les Cases  d’Alcanar avec son joli petit port de pêche et ses petites  maisons blanches situées au bord de mer attire également les visiteurs du monde entier pour ses plages tranquilles et préservées. C’est un plaisir d’y flâner la journée, en observant le ballet de petits bateaux de pêche. Là encore, la gastronomie est l’un des atouts de la région et les très nombreux petits bistrots de la ville sont appréciés pour leurs différentes recettes de poissons ou de fruits de mer. Alcanar est connue également pour ses oliviers millénaires méticuleusement protégés et surtout pour ses orangeraies, qui en font le premier producteur d’agrumes de la Catalogne.

Sant Carles de la Ràpita, gastronomie et sports nautiques

La station balnéaire est un paradis  gourmand, connu des amateurs de fruits de mer. Sant  Carles de la Ràpita est notamment célèbre en Catalogne pour ses huîtres et ses moules,  que l’on élève non loin dans la baie des Alfacs. Si vous souhaitez les déguster  accompagnées d’un vin pétillant dans un environnement préservé au-dessus de la baie des  Alfacs, Sant Carles de la Rapita est le lieu idéal. Le port, au coeur des activités de la petite ville, fut considéré comme un lieu stratégique au cours de l’histoire. Le roi Charles III avait souhaité y bâtir un des plus grands ports d’Espagne au cours du XVIIIe siècle. Le projet fut abandonné mais on peut encore visiter certains vestiges des premiers travaux entrepris. Les sites naturels dessinent des paysages très variés entre les lagunes de l’Encanyissada
et la Tancada, la jolie plage du Trabucador, la réserve naturelle de la Punta de la Banya
ou encore les marais salants de la Trinitat. La petite ville compte plus de vingt kilomètres de plages. Les sports nautiques sont à l’honneur, notamment dans la baie des Alfacs, où l’on pratique le kayak des mers, la voile ou la pêche. L’isthme de Trabucador est propice à la pratique du kitesurf et du windsurf.

L’Ampolla  entre falaises ocre et eaux turquoise

ses plages préservées très appréciés  par les familles. Très engagé dans l’écotourisme,    l’Ampolla se situe en lisière du parc naturel du delta de l’Ebre. L’activité de la pêche y est importante avec une spécialité pour les dorades et les crevettes, que l’on retrouve sur les meilleures tables de la ville. Les plages de sables ou de galets sont protégées naturellement par de magnifiques falaises aux couleurs ocre tranchant avec les eaux turquoises de la Méditerranée. L’Ampolla abrite l’une des lagunes les plus remarquables du delta de l’Ebre. La lagune de Bassa de les Olles permet d’observer une grande variété d’oiseaux, flamants
roses, échassiers, martins pêcheurs notamment. Les paysages sont exceptionnels et l’on vient de loin pour assister aux couchers du soleil. Le village de l’Ampolla regorge de possibilités et d’attraits. Ainsi, il ne faut pas manquer les excursions-dégustations qui donnent la possibilité de goûter aux huîtres et aux moules élevées sur place. De même,
de nombreux itinéraires de randonnées ou de cyclotoursime près de la mer ou entre les
jardins d’olivier sont proposés par l’Office du Tourisme et sans cesse réinventés. Tous les renseignements sont accessibles sur le site Internet de l’Ampolla.

 

Les commentaires sont fermés.