A la Réunion, des hôtels champions de l’écologie

A la Réunion, des hôtels champions de l’écologie

Le PALM Hotel & Spa ***** et l’ILOHA Seaview Hotel***, du groupe hôtelier Hotels & Co, viennent d’obtenir pour la deuxième fois le renouvellement de l’Ecolabel Européen des Hébergements Touristiques, une certification écologique parmi les plus exigeantes, délivrée par l’AFNOR (Agence Française de Normalisation).

Des progrès constants et des mesures concrètes

Depuis leur 1èrecertification il y a cinq ans, le Palm et l’Iloha ont été réévalués tous les deux ans. Sincèrement engagés dans cette démarche, ils ont toujours su progresser, allant même au-delà des exigences du cahier des charges pourtant strict qui comprend 67 critères. Conscient de la beauté mais aussi de la fragilité de l’île sur laquelle ils sont établis, tous les membres du personnel ont à cœur de s’engager avec une constante envie de s’améliorer. Justine Ocloo jeune femme responsable Qualité, Sécurité et Environnement au sein d’Hotels & Co, forme le personnel aux éco-gestes et a instauré dans chaque service un « tuteur environnement » sur la base du volontariat, qui assure le respect des bonnes pratiques. Pour cette dernière certification, les pailles en plastique ont été supprimées définitivement et le Gourmet Bag, équivalent du doggy bag anglo-saxon, a été instauré. Véritable succès auprès des clients, il valorise les produits et le travail des chefs en plus de limiter le gaspillage alimentaire. Dans le même esprit, le buffet du samedi soir au Palm a été remplacé par un espace live-cooking. Intégrés à cette démarche, les clients sont incités à pratiquer le tri sélectif et l’utilisation raisonnée du linge dans les chambres. Conscients des enjeux sociaux et environnementaux de son activité, le groupe Hotels & Co a noué des partenariats avec différentes associations réunionnaises comme Ti Tang Récup qui donne une seconde vie aux textiles usagés, Globice qui agit pour la protection des cétacés et le Parc National pour la valorisation du patrimoine.

 

L’engagement écologique au fil des années

Dès leur création, le Palm et l’Iloha ont cherché à nuire le moins possible à leur environnement. Les bâtiments en bois ou pierre volcanique sont dotés de charpentes en bardeaux et de persiennes pour une aération naturelle. L’eau est chauffée au solaire et des ampoules basse consommation, sensibles aux détecteurs de mouvement, limitent la pollution lumineuse qui nuit à certaines espèces. tous les véhicules des hôtels sont électriques. L’eau est une ressource précieuse à laquelle chacun est sensibilisé, avec des réducteurs de débit sur les robinets, le recueil des eaux de pluie et le traitement sur place des eaux usées. Le tri sélectif se pratique dans tous les services, les capsules Nespresso sont recyclées et le papier est limité au maximum au profit du numérique. De l’eau filtrée, plate ou gazeuse, est proposée aux clients dans de jolies bouteille en verre. Les produits d’entretien, s’ils ne sont pas bio, sont fabriqués sur place grâce à l’électrolyse de l’eau et du sel. En cuisine, les chefs favorisent les circuits courts et les délicieux produits locaux. A l’Iloha, un potager de plantes aromatiques fournit les cuisines mais aussi le bar pour la préparation des cocktails et le spa pour les tisanes.

 

Les deux hôtels ont toujours de nouvelles idées pour lutter contre le gaspillage et tout le personnel est impliqué, chacun faisant des propositions. Premiers hôtels de la Réunion à recevoir la certification, ils sont ravis de voir que le mouvement est suivi et que les acteurs du tourisme s’engagent dans une démarche responsable et un tourisme durable. En 2018, six autres hôtels à la Réunion ont été certifiés.

 

www.ecolabel.eu

 

Les commentaires sont fermés.