Evasion à Kyushu, l’archipel le plus fascinant du sud du Japon

Evasion à Kyushu, l’archipel le plus fascinant du sud du Japon

Porte d'entrée du Japon et de l'Asie, la région de Kyushu est célèbre mondialement pour ses sources chaudes (les fameuses onsen), sa gastronomie typique et ses somptueux paysages. Situé à l'extrémité sud-ouest de l'archipel japonais, Kyushu se compose d’une île principale et d'un groupe de petites îles subtropicales. La région est composée de sept préfectures: Fukuoka, Saga, Nagasaki, Oita, Kumamoto, Miyazaki et Kagoshima. Bénéficiant de riches ressources naturelles et d'un climat chaud, Kyushu est la troisième plus grande île du Japon. De gigantesques volcans s'alignent les uns après les autres,  Kyushu est appelée communément au Japon "Terre de feu". En plus de ses nombreux onsen, Kyushu possède de superbes côtes et diverses îles très isolées au charme unique.

Côté cuisine, Kyushu propose une abondance de produits frais, avec des plats locaux typiques de chaque région et à ce titre très uniques et variés. Le coût de la vie demeure relativement peu coûteux pour profiter au mieux de ses vacances au Japon sans se ruiner. La ligne de train Kyushu Shinkansen invite à se déplacer très facilement à travers l’île principale Kyushu.

Bénéficiant d'un climat subtropical, dessinée par d’impressionnantes montagnes, la beauté naturelle de Kyushu est tout simplement à couper le souffle. Des cascades puissantes aux forêts sereines, aux volcans en activité, la région invite à une communion totale avec la nature. L'aventure peut débuter avec les volcans actifs de Kyushu. Le mont Unzen est à quelques minutes en bus de Nagasaki, tandis que Sakurajima domine le paysage de Kagoshima. Le cratère le plus célèbre de Kyushu est le mont Aso. Bien que les visites soient interdites en raison d'activités récentes, il est possible d’effectuer un vol en hélicoptère pour assister à la splendeur du volcan. Plus loin dans les hauts plateaux se trouve l'incroyable gorge Takachiho, formée par la coulée de lave du mont Aso et ornée de la magnifique cascade de Manai. Il faut découvrir l'est de l'île où la côte du Nichinan offre une vue panoramique sur le littoral,  ainsi que l'île d'Aoshima connue pour ses palmiers  et ses formations uniques de roches basaltiques tout autour de l’île, appelées planche à laver du diable.

 

 

Arpenter Fukuoka

L’agglomération de Fukuoka est située à la pointe nord de l’île de Kyushu, c’est l’une des villes la plus proche des pays voisins du Japon dont la Corée joignable en bateau. La région demeure unique, où des sites historiques millénaires, tels que Dazaifu, côtoient la culture moderne et les centres industriels. En plus d’être l'une des principales zones métropolitaines du Japon, Fukuoka jouit d'une nature luxuriante. La ville est très appréciée pour l’hospitalité, l’esprit d’accueil et d’ouverture de ses habitants. Abritant les plus grandes villes de Kyushu à Fukuoka et Kita-Kyushu, la préfecture de Fukuoka est donc la métropole du sud du Japon et la porte d'entrée de Kyushu. Côté gastronomie, un des conseils donnés par les locaux est d’essayer quelques ramen tonkotsu dans l’un des nombreux petits stands, ainsi que les fameux œufs de morue (mentaiko) assaisonnés et pimentés. Fukuoka abrite le premier temple bouddhiste zen au Japon, Shofukuji, le célèbre sanctuaire Dazaifu Tenmangu, les sources chaudes relaxantes de la région de Chikushino, ainsi que de nombreux parcs et jardins pittoresques. Les amateurs de découverte culturelle ne manqueront pas de découvrir le quartier rétro de Moji-ko, où de nombreux bâtiments datant de la période Meiji ont été préservés. Parmi les immanquables, la vieille ville de Hakata se découvre par son riche passé. La ville  a prospéré au cours de l’histoire grâce à sa position stratégique. Elle était l’une des plus grande ville portuaire commerciale du Japon du début du XIIe siècle jusqu’au XVIe siècle. Témoignant de ce passé, cette région est un concentré d’histoire reflétant les traditions et la culture de l’époque.; Il faut découvrir les rues paisibles bordées de temples et de sanctuaires historiques, visiter la galerie marchande animée, apprécier l'artisanat traditionnel et les arts de la scène de Hakata. Les visiteurs aiment d’autre part s’initier à la culture de Hakata, connue notamment pour ses festivals. La région de Gion compte plusieurs sanctuaires historiques et temples bouddhistes, dont le sanctuaire Kushida du VIIIe siècle, point de départ du festival annuel de Gion-Yamakasa, Tochoji avec son grand Bouddha en bois de 10,8 mètres non loin de Shofukuji. Il ne faut pas manquer le magnifique parc Ohori. En outre, à côté du parc Ohori, on trouve un jardin japonais traditionnel, le Musée des Arts de Fukuoka, ainsi que le parc Maizuru, qui abrite les ruines du château de Fukuoka et offre une belle vue sur la ville. Le parc de Maizuru est également un lieu de prédilection pour les fleurs de cerisier, habituellement entre la fin mars et le début avril. À environ dix minutes à pied au nord du parc Ohori, on découvre le parc Nishi, un parc perché doté de sentiers de promenade très calmes, d'un sanctuaire, d'une vue sur l'océan et la ville. Au printemps, avec plus de 1 300 cerisiers, c’est le meilleur lieu pour observer les cerisiers en fleurs à Kyushu.

L’île de Yakushima classée au patrimoine de l’UNESCO

Yakushima est une île subtropicale située au large de la côte sud de Kyushu et faisant partie de la préfecture de Kagoshima. Elle est recouverte d'une vaste forêt de cèdres, un véritable patrimoine écologique comprenant certains des plus anciens arbres vivants du Japon. Les arbres de plus de 1000 ans s'appellent dans l’usage quotidien yakusugi (une combinaison de Yakushima et de sugi, le mot japonais désignant le cèdre), dont le plus ancien peut avoir plus de 7000 ans. Les forêts de cèdre de l'île étaient abondamment exploitées par le passé, en particulier pendant la période Edo pour la production de bardeaux de cèdre. Aujourd'hui, les forêts sont totalement protégées de l'exploitation forestière intensive passée et constituent un parc national, alors que certaines zones ont été déclarées site du patrimoine mondial naturel de l’UNESCO en 1993. La plupart des touristes se rendent sur l'île pour parcourir les forêts et admirer les vieux cèdres. En tant qu'île subtropicale avec des montagnes de près de 2 000 mètres d'altitude, Yakushima attire de nombreuses précipitations toute l'année, un dicton local affirmant qu'il pleut "35 jours par mois". Bien que cela puisse paraître exagéré, il pleut presque tous les jours, en particulier dans l’intérieur montagneux, bien que la pluie puisse aussi être légère et limitée à de courtes périodes. En altitude, les précipitations tombent sous forme de neige pendant les mois d'hiver. L’île demeure très protégée, loin des flux touristiques. Elle reçoit majoritairement des randonneurs venus arpenter les montagnes.  L'activité humaine étant une part relativement minime de la vie insulaire, la faune y est abondante, notamment une importante population de cerfs et de singes vaquant à leurs occupations sans se soucier des humains à proximité. Les singes sauvages ne doivent bien sûr pas être approchés. Contrairement à certains endroits où les singes et les humains interagissent, les singes Yakushima ne sont pas nourris par les résidents ou les touristes et ne s'adressent donc pas aux voitures ou aux personnes pour se nourrir. Les locaux tiennent à ce que cela reste ainsi, tous les visiteurs sont invités à respecter la nature et la faune de cette île superbe.

 

Les splendeurs de Kumamoto, centre de Kyushu, au sud-ouest du Japon.

Situé au centre de l’île de Kyushu, Kumamoto est l’endroit idéal de villégiature pour voyager dans l’île. Son surnom est Hi No Kuni (pays du feu), à cause du volcan géant situé à proximité (Mt. Aso). Kumamoto est connue pour abriter la plus grande caldera volcanique du monde, Aso. Le cratère Nakadake, l’un des plus actifs au monde, révèle en son centre un magnifique lac de couleur bleu turquoise qu’il est possible d’observer. Un spectacle à ne pas manquer !

Autre joyau a visiter, Le château de Kumamoto qui est l’un des plus beaux du Japon. Bien que sérieusement endommagé par le séisme de 2016, l’extérieur du Château reste ouvert au public, et les visiteurs peuvent déambuler dans les jardins, et suivre les travaux de rénovation en cours. Situé à environ 20 minutes du château, le jardin Suizen-ji Joju-en, de style traditionnel japonais est également célèbre et considéré comme l’un des plus éblouissants du pays. L'origine de ce jardin remonte à 1632, lorsque Hosokawa Tadatoshi, de la première génération de seigneurs locaux qui régnait sur les provinces de Higo, construisit le temple Suizenji au bord du lac. Le temple a ensuite été déplacé, pour être remplacé par une Maison du Thé. Par la suite et pendant de nombreuses années, le site est devenus un lieu de retraite pour la famille Hosokawa. On peut aujourd’hui visiter ce splendide jardin, et suivre une promenade en bordure de laquelle ont été plantés 150 cerisiers, dont la floraison entre fin mars et début avril est un véritable délice. Kumamoto est également célèbre pour l’archipel de Amakusa, un ensemble de 120 îles posées tels des diamants sur une mer bleue étincelante, dans laquelle on peut apercevoir des dauphins. Leur observation est l’une des activités les plus populaires d’Amakusa. Près de 200 dauphins sauvages vivent dans la baie, et chaque sortie en mer est l’occasion d’une rencontre avec les mammifères marins avec une forte probabilité toute l'année.

Les commentaires sont fermés.